Je souhaite recevoir les nouvelles des Fraîches du Québec

Trois règles d’or pour bien choisir ses fraises

Par Sarah Paré

On n’échangerait pour rien au monde nos savoureuses fraises du Québec. Rouge vif et débordantes de saveurs, elles présentent des signes qui en disent long sur leurs qualités. Dans les champs comme en casseau, reconnaître ces indicateurs est la clé pour des fruits savoureux qui se conservent à merveille. Voici trois astuces qui rendront vos séances d’autocueillette encore plus fructueuses.

UPA-Petits_fruits-2013-#466-pan-photo-Gilles Roux©
1- Casser la tige

Récolter le fruit lui-même est un art. Il faut tout d’abord casser la tige afin de cueillir une fraise à la surface uniforme. Vous ne vous en rendrez peut-être pas compte sur le coup, mais si l’on tire sur le plant, la fraise développe une trace de pouce!

UPA-Petits_fruits-2013-#076-photo-Gilles Roux

 

2- Choisir ses fruits

Il faut aussi observer l’état du fruit avant de le cueillir afin de récolter celui qui se conservera le mieux! La fraise parfaite doit être ferme, posséder des akènes (pépins) clairs ou semi-clairs, avoir une chair rouge vif et être garnie de toutes ses feuilles (dont l’ensemble s’appelle communément le « calice »). Même si la fraise n’a pas l’air si pire que ça durant la cueillette, vous risquez d’avoir d’étonnantes surprises quelques jours plus tard. Ainsi, évitez les fraises mouillées, meurtries, qui comportent une malformation ou des moisissures!

Petit panier
3- Allez hop, au frais!

L’étape finale – mais cruciale – de l’autocueillette est de conserver ces petits joyaux au frais dès le retour à la maison. Les sortir une heure avant de les déguster vous permettra d’en savourer tous les arômes! N’oubliez pas que l’autocueillette de fraises est une expérience unique : profitez-en! Faites-vous bercer par les rayons du soleil, passez du temps de qualité en famille et… bourrez-vous la fraise!

_M0F4795