Je souhaite recevoir les nouvelles des Fraîches du Québec

Des fruits et légumes toxiques vendus au Québec ? Non !

L’industrie québécoise des fruits et légumes tient à dénoncer l’utilisation des travaux du groupe de recherche américain sur l’environnement (EWG) qui laisse croire que les fruits et légumes vendus au Québec sont toxiques alors que c’est totalement faux! Selon l’EWG, qui base son étude sur des données du gouvernement américain, des résidus de pesticides seraient toujours présents dans de nombreux produits.

Ce qu’il faut savoir

D’abord, les résultats de l’EWG ne font pas référence aux normes de protection de la santé appliquées aux États-Unis ou au Canada. Le fait qu’un aliment puisse contenir une trace de résidus de pesticide (à l’occasion 100 fois inférieure à la norme de santé) ne rend pas celui-ci nocif pour le consommateur, et ce, même s’il est consommé en grande quantité par un individu. Si tel était le cas, on pourrait également s’interroger sur l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons, etc.

Ensuite, il est hasardeux de s’aventurer à comparer la situation du Québec avec les résultats de l’EWG aux États-Unis. Il existe des produits chimiques utilisés aux États-Unis qui sont interdits au Canada. Les régies de culture ne sont pas les mêmes pour les deux pays et les normes de références américaines ne sont pas nécessairement construites ou élaborées de la même façon.

Les normes de santé des aliments établies par le Canada sont basées sur des données et des preuves scientifiques en fonction des types de produits et de leur concentration maximale au sein d’un aliment avant de constituer un quelconque enjeu de santé pour le consommateur. L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) veille à ce qu’aucun aliment dont les quantités de résidus dépassent les seuils de protection de la santé humaine ne soit disponible. Tout produit testé qui ne respecte pas les normes est soit bloqué à la frontière ou encore retiré du marché. Des sanctions sévères sont également imposées à l’entreprise fautive.

L’industrie québécoise des fruits et légumes dénonce l’utilisation alarmiste des travaux de l’EWG qui permettent de qualifier des aliments de « toxiques » alors qu’ils sont tout à fait sécuritaires pour la santé. Les fruits et légumes frais sont des sources importantes de vitamines et d’énergie largement reconnues. Les bienfaits d’en manger sont  à la base d’une saine alimentation et contribue à la santé des individus.

Conclusion 

Les fraises et les framboises du Québec sont des aliments sécuritaires, sains et nutritifs.  À des niveaux adéquats et en quantité autorisée, les pesticides aident à contrôler les organismes nuisibles, à protéger les récoltes et à maintenir des prix abordables pour les aliments.

Au Canada, il existe un système de règlementation stricte pour assurer la sécurité des aliments.  Les producteurs respectent les consignes de sécurité indiquées sur l’étiquette des produits lorsqu’ils appliquent des pesticides et prennent toutes les précautions nécessaires.  Selon Santé Canada, environ 88 % de tous les aliments frais produits au Canada ne contiennent aucune trace de pesticides, et plus de 99 % des fruits et légumes frais se situent sous les limites maximales de résidus fixées par Santé Canada.

 

Promotions

Aubaines de la semaine