Je souhaite recevoir les nouvelles des Fraîches du Québec

Les fraises, des bijoux pour les Japonais!

Par Marianne Allie-Bélisle

Si elles sont déjà très aimées des Québécois, au Japon, les fraises provoquent une véritable frénésie!

D’abord, leur prix est assez étonnant : au supermarché, une barquette de six à huit fraises de bonne taille coûte entre 800 et 1 000 yens, soit presque 1 $ la fraise! Plusieurs raisons expliquent ces prix élevés. Les terres sont rares, la main-d’œuvre est dispendieuse et la production se fait en petites parcelles avec des techniques très spécialisées. Le rendement des terres est aussi assez faible en raison du climat instable (séismes, volcans, tsunamis) et du haut taux d’humidité qui favorise les maladies. Les Japonais ont donc souvent recours à la culture en serre.

Aussi, les critères de sélection des fraises qui seront vendues au marché sont extrêmement stricts. Celles-ci doivent être belles et grosses pour se retrouver dans ces paquets qui font penser à des gâteaux.

Les fraises, des bijoux pour les Japonais!

Dans certains magasins luxueux, les fruits sont même exposés comme des bijoux et emballés dans une résine de mousseline blanche sur les présentoirs.

Cependant, alors que certains aiment les fraises d’un rouge vif presque magenta, d’autres les préfèrent… blanches! En effet, les Japonais ont développé une variété de fraises qui est bel et bien mûre tout en restant blanche. Mais attention au portefeuille : une barquette de 24 de ces fraises pâles se vend 9 800 yens (98,40 $)! On comprend mieux maintenant pourquoi il est commun d’offrir des fraises en cadeau.

Les fraises, des bijoux pour les Japonais!

En saison — de la fin décembre au début mai — certains producteurs ouvrent leurs portes aux consommateurs pour une Ichigo-Gari, littéralement une « chasse à la fraise » ou une formule « fraises à volonté ». Tout comme pour l’autocueillette au Québec, les producteurs fixent un prix et il est possible d’aller cueillir soi-même ses fraises. À une différence près : les fraises ne peuvent être emportées, elles doivent être cueillies et mangées sur place! Ainsi, à l’entrée de la serre, les producteurs remettent une petite barquette en plastique contenant un peu de lait concentré et pour un temps limité — 30 minutes — il est possible de se gaver de fraises!

Les fraises, des bijoux pour les Japonais!

La fraise fait aussi partie intégrante de la culture nippone. Entre autres, plusieurs jeunes filles l’adoptent dans leur style vestimentaire, communément appelé Lolita Fruit.

Les fraises, des bijoux pour les Japonais!

On dit que les Japonaises considèrent la fraise comme le plus mignon (kawaii) des fruits. Depuis quelques années, il est même de bon ton de prénommer  sa petite fille « fraise » (IchigoChan)!

Références