Je souhaite recevoir les nouvelles des Fraîches du Québec

Les fraises : emblème de la culture québécoise

Par Sarah Paré

Bien que chaque génération ait ses intérêts, une activité est restée un must : l’autocueillette de fraises et de framboises! Dès les premières vagues de chaleur, une frénésie s’empare de milliers d’entre nous à l’idée d’aller cueillir de beaux fruits sucrés à souhait. Mais pourquoi ces petites baies évoquent-elles des souvenirs si forts à travers le temps?

Autocueillette-fraises

Un brin d’histoire

Au temps de la Nouvelle-France, la venue des fraises annonçait toujours une bonne nouvelle pour les villageois sédentaires : celle de l’été qui approche à grands pas! Les familles pouvaient donc débuter leurs activités quotidiennes extérieures, dont la cueillette de nos fameuses fraises et framboises. Pour l’hiver, les familles conservaient ces petits joyaux sous forme de confitures et de conserves afin d’en savourer le goût réconfortant toute l’année.

autocueillette dantan

À cette époque , la cueillette était considérée comme une activité quotidienne. Toutefois, ce sont les années 60 qui marquent la montée en popularité de l’autocueillette de ces petits fruits comme activité de loisir. C’est plus particulièrement le changement de mode de vie des Québécois qui a mené à des traditions familiales. Quoi de mieux pour le faire que des dizaines d’acres de terre, par une belle journée ensoleillée, et un panier débordant de petits fruits savoureux?

Ainsi, les fraises et framboises sont demeurées un réconfort intemporel et une tradition culturelle inestimable pour le Québec. L’autocueillette nous rappelle notre enfance, nos moments en famille, réunis en temps que Québécois et Québécoise, et ce, depuis des générations! Sucrées, savoureuses et fraîchement de chez nous, toutes les raisons sont bonnes pour partir en famille et se bourrer la fraise sans remords!enfants et fraises