Je souhaite recevoir les nouvelles des Fraîches du Québec

Article : Visites d’entreprises, région de Montréal

Les participants du Symposium international de la fraise pouvaient choisir entre trois circuit guidés : l’Île d’Orléans, la Rive-Sud de Québec et la région de Montréal.  Quelque 450 personnes de 30 pays différents se sont rendues sur nos fermes à cette occasion. Nous vous présentons un aperçu du tour de Montréal.

Pour consulter le programme complet de ces visites techniques, téléchargez le guide ici.

IMG_9723

Les Jardins bio Campanipol

Premier arrêt : sortie 229 de l’Autoroute 40 à la ferme biologique Campanipol de Sainte-Geneviève-de-Batiscan. Avec chaleur et bonne humeur, la famille St-Arnaud présente sa production de paniers et sa culture de fraises biologiques. Sur deux acres en rotation chaque neuf ans – six ans pour les plugs – la fraise est cultivée sans pesticides ni produit chimique, en alternance avec d’autres cultures. Pas moins de six variétés à jour court composent les parcelles et les propriétaires n’engagent que de la main-d’oeuvre locale et des étudiants pour assurer le travail.

IMG_9717

Les fruits sont très appréciés des quelque 450 abonnés aux paniers bio et clients du kiosque. Un espace est aussi disponible pour la populaire autocueillette, tandis que les fraises de moindre qualité servent à la confection de délicieuses tartes et confitures maison. Même si la fertilisation est un défi constant en culture biologique, la demande pour la fraise bio est si importante que malgré leurs 40 variétés cultivées, les St-Arnaud souhaitent accroître leur production de fraises.

Production Lareault

FullSizeRender

À Lavaltrie, les visiteurs ont été impressionnés par l’étendue des champs et le nombre de variétés cultivées par l’entreprise Production Lareault. Dans les années 50, le père du propriétaire actuel, Luc Lareault, a eu une vision de génie lorsqu’il a décidé de convertir ses cultures de tabac en production de fraises. Aujourd’hui, leur marché de plants de fraises est dédié à l’exportation à 60 % – surtout vers la Floride – et à 40 % pour les producteurs locaux. Les variétés Éden dans la framboise ainsi qu’AAC-Lila et Charlotte dans la fraise sont quelques-uns des cultivars exclusifs à ce pépiniériste incontournable de l’industrie québécoise.

075

Outre la visite en autobus des immenses champs en production, les participants ont pu se régaler des délices des « food trucks » présents, tout en discutant breeding, sélection de variétés et culture de fraises.

008

FraiseBec

La dernière visite, mais non la moindre, se déroulait à Sainte-Anne-des-Plaines chez le plus important producteur de fraises au Canada, FraiseBec. Malgré les pluies diluviennes qui ont entraîné de lourdes pertes quelques jours auparavant, les propriétaires Simon et Isabelle Charbonneau ainsi que l’agronome Marie-France Chèvrefils ont accueilli dignement les visiteurs avec une dégustation de fraises au chocolat.

IMG_9771

Sur cette ferme, pas moins de trois millions de plants de fraises et de framboises sont cultivés sur 57 hectares de terre. Une visite en autobus a permis aux participants de constater l’étendue de la production et de voir les travailleurs à l’oeuvre pendant la plantation de plugs. FraiseBec se démarque d’ailleurs à ce chapitre avec l’embauche annuelle de plus de 150 travailleurs, principalement des femmes du Guatemala.

IMG_9781

Grâce à un suivi agronomique très serré, les propriétaires, en affaires depuis les années 70, réussissent à atteindre un impressionnant rendement de 700 grammes de fruits par plant! Comble du bonheur, durant les trois heures de route sur le chemin du retour vers Québec, les visiteurs ont pu déguster de délicieuses fraises et framboises FraiseBec dans l’autobus!