Trouver un producteur

Je souhaite recevoir les nouvelles des Fraîches du Québec

Une journée dans la peau d’un producteur de fraises

À quoi peut bien ressembler une journée dans la peau d’un producteur ? On se lève tôt, on va dans le champ voir les fraises, mais encore ?   Nous avons suivi Marc-André Isabelle, producteur à la Belle de Coteau-du-Lac pour en apprendre davantage sur le quotidien de nos producteurs.

Que la journée commence !

La journée commence tôt à la Belle de Coteau-du-Lac. 7 h 30 et Marc-André est déjà au téléphone avec les détaillants pour connaître la quantité de fraises à livrer. « C’est comme ça que commence ma journée chaque matin », mentionne Marc-André. Une fois cette étape terminée, on indique au livreur la quantité à envoyer à chaque commerce. C’est ensuite, lors du déjeuner en famille, que l’on discute des plans pour la journée et des projets à venir.

Direction le kiosque…

Une fois le déjeuner terminé, Marc-André se dirige au kiosque pour constater la quantité de fraises restantes en inventaire. Les fraises qui ont été cueillies la veille sont conservées à une température précise pour assurer leur fraicheur.

Tout est mis en place pour être prêt à accueillir les premiers clients dès l’ouverture du kiosque à 9 h 30. Entre temps, on s’assure qu’il n’y a pas de problèmes pouvant nuire à la qualité des fraises : le frigo est à la bonne température et les boites sont bien placées pour s’assurer qu’elles ne s’écroulent pas. « Une chose qu’on aime faire, c’est de travailler à produire de la qualité. […] C’est bien important pour nous d’être fiers de nos produits, on fait bien attention à cela », précise Céline, la mère de Marc-André.

La gestion des travaux

Une fois que le kiosque est bien mis en place, on fait un tour pour parler aux travailleurs et leur indiquer les tâches à réaliser. La ferme est en constante évolution : des travaux d’amélioration sont souvent effectués. On installe présentement des fils électriques sous terre pour alimenter les nouvelles installations de la ferme. Il y aura une cuisine à la ferme où des repas pourront être servis ainsi qu’un saloon qui s’ajoute au coin détente.

Marc-André doit s’assurer que tout roule rondement au kiosque et que les récoltes avancent aux champs tout en s’assurant que la journée se déroule bien pour ses nombreux travailleurs.

Le champ de fraises

Les fraises sont abondantes ! La majorité des travailleurs se trouvent dans les champs pour la cueillette. Les baies rouges sont triées et celles qui ne sont pas adéquates sont enlevées du plant. Seulement les plus belles fraises sont mises en panier.

Entre temps, Marc-André doit gérer plusieurs appels et situations diverses. « Depuis ce matin, je suis rendu à 55 appels », mentionne-t-il. Que ce soit pour sortir de nouvelles boites de fraises au kiosque ou pour réceptionner une commande, il faut être à plusieurs endroits à la fois lorsqu’on est producteur de fraises et framboises.

Les événements à la ferme

En plus de gérer la production de petits fruits, l’équipe de la Belle de Coteau-du-Lac organise plusieurs événements durant la saison dont les Festifraîches, un événement organisé par Les Fraîches du Québec. Les 12, 13 et 14 août prochains, 10 fermes à travers le Québec, dont la Belle de Coteau-du-Lac, célébreront les fraises et framboises d’automne avec plusieurs activités familiales et gourmandes.

Marc-André mentionne que, dans sa famille, ils sont tous créatifs et stimulés par les projets, c’est pourquoi ils ont décidé de s’embarquer dans cette première édition. « C’est une bonne idée de faire connaître les fraises d’automne. Il y a tellement de monde qui ne sait pas que nous avons des fraises jusqu’au mois d’octobre », précise Céline.

Marc-André et toute sa famille travaillent fort pour offrir des produits de qualité ainsi qu’un service à la clientèle unique. Venez les rencontrer à la ferme au 75, route 201 à Coteau-du-Lac!

La journée se termine

La fin de la journée approche. Marc-André ferme le kiosque et s’assure que tout est en ordre dans les champs et avec les travailleurs. Il peut enfin vaquer à ses autres occupations, tout en restant disponible via son téléphone en tout temps.  Pendant le temps des récoltes (mai à octobre), les journées sont longues et se terminent tard.   Il recommencera le lendemain matin de bonne heure.

 

 

Promotions

Aubaines de la semaine